Villefagnan

Villefagnan / 13 Mars 2017

   

Apres 3 mois sans se voir ( fetes de fin d'années, episodes de grippe) Je retourne enfin à la residence du cllos des tours à Villefagnan ou sont presentes

Gisele, Pierrette, Raymonde et sa niece

On parle du plaisirs de recevoir autour d'un bon repas.

C'est important de faire de la bonne cuisine et de retrouver ceux qu'on aime autour d'un bon repas et d'une bonne table.

C'est souvent les mamans qui apprenaient à faire la cuisine. Et puis il fallait vite savoir se debrouiller toute seule

 

Raymonde a été "petite bonne" à l'age de 14 ans et c'est elle qui faisait la cuisine pour la famille de ses employeurs.

Gisele elle a travaillé dans un restaurant donc elle a aussi appris a bien faire à manger.

Quand à Pierrette qui a toujours vécu avec sa maman elle savait faire à manger certes mais sa maman ne lachait pas volontiers les fourneaux et ce jusqu'à la fin !

J'attends avec impatience que ces dames me rapportent leurs cahiers de recette de cuisine.

Hommage a Madeleine

   

 

image: http://espoir-nature.e-monsite.com/medias/images/madeleine-duchesne.jpg?fx=r_100_100

Madeleine duchesne Le 13 Mars lors de ma visite à l'ehpad de Villefagnan j'ai appris apres trois mois ou je n'étais pas venue que Madeleine nous a quitté. Je dois dire que cette nouvelle m'a emue. Meme si j'avais peu vu Madeleine (5 fois peut etre) je me rappelai de son sourire et de sa gentilesse. Je me souviens à quel point elle avait été emue aux larmes lorsque vous lui aviez laissé des messages, des photos que je lui avais transmises.

Pierrette qui était tres amie avec elle souffre énormement de son absence et m'a dit à quel point Madeleine était gentille et souriante, d'une grande politesse et que sa compagnie était si agréable.

Mes pensées vont bien evidement à sa famille qui a perdu une grande dame.


Read more at https://www.espoir-nature.fr/blog/#Q7qE7JV1lfYoAOXC.99

Visite à la maison de retraite de Villefagnan

   

Première rencontre 2018 à l'EHPAD de Villefagnan.

 

Six Dames constituent ce groupe. Elles sont assises autour de la table et je leur propose dans un premier temps de faire connaissance. Je leur demande si elles veulent bien inscrire leur nom et prénom sur une étiquette que nous posons devant chaque personne afin de  mémoriser leur identité. J'aide les personnes pour qui l'écriture est difficile (problème de vue...).

Je pensais faire un tour de table, mais à ma grande surprise, un débat dynamique s'est engagé.

D'un thème à l'autre, ces Dames se sont exprimées avec beaucoup d'enthousiasme.

A 16 heures, une boisson et un gâteau nous ont été gentiment offerts par l'établissement et c'est à ce moment là que les personnes qui étaient restées plus discrètes se sont exprimées avec énergie.

Si je fais le bilan de ce premier rendez-vous, je peux assurer qu'il y a une grande demande d'échange, de discussion, de communication, de partage. Une demande aussi de prendre connaissance de ce qui se passe à l'extérieur, en France et dans le monde, être au courant des nouvelles technologies, une demande de lecture afin de pouvoir débattre sur des sujets nouveaux ou différents.

Lorsqu'à 17 heures, le temps de notre séance devait prendre fin, j'ai observé que plusieurs résidentes restaient et avaient encore de nombreuses choses à exprimer et proposaient que nous nous revoyions la semaine suivante.

C'est avec beaucoup d'émotion que j'ai du laisser ces Dames qui m'ont donné de belles leçons de sagesse, d'une grande expérience de vie, d'un savoir, de courage et de positivité. 

Elles m'ont fait du bien et je les en remercie sincèrement.

 

Marie José 

 

7 rencontre de Marie José à Villefagnan

   

Lundi 28 mai 2018

7ème rencontre à la maison de retraite de Villefagnan.

 

Je retrouve aujourd'hui Suzanne, Nicole, Raymonde, et Lucie qui nous rejoint pour la première fois. 

De petites discussions globales, l'intérêt se porte sur le futuroscope. Suzanne nous dit y être allée et conseille vivement aux gens qu'elle rencontre de s'y rendre au moins une fois tellement c'est intéressant: La magnificence de ces papillons qui partent du Canada jusqu'en Amérique du sud pour se reproduire et mourir...Mais au delà des reportages superbes et passionnants, des images d'une rare beauté, elle évoque le développement de la technologie. Nous discutons de cette diffusion  sur l'évolution de la communication, présentée sur plusieurs écrans de formes différentes. De l'empreinte d'un pas chez l'homme préhistorique qui donne l'information qu'un "étranger à la tribu"  est passé par là à l'utilisation de nos satellites, réseau internet.....Et nous en arrivons à Facebook et au respect des vraies valeurs humaines. Il ressort que nous discutons aujourd'hui avec des soi disant amis du bout du monde que nous ne connaissons pas et donc où se trouve la valeur de la VRAIE AMITIE dans ces conditions?  alors que nous sommes enfermés dans notre bulle et ne sommes même plus capables de discuter avec le voisin, voire avec la personne assise à 50 cm de nous sur le même canapé. Les réactions sont vives et je sens monter comme une légère énergie de révolte de la part de ces Dames ayant dépassé les 90 ans et ayant elles mêmes été témoins d'une évolution qui pour elles était certainement nécessaire et sans doute inévitable mais beaucoup trop rapide dans le sens où certaines choses maintenant nous dépassent et débordent du cadre du bien-être et de l'équilibre de l'humanité.

C'est sur ces paroles qu'à 18 heures nous nous séparons en nous donnant rendez-vous pour une prochaine séance.

 

Lundi 25 juin 2018

9ème rencontre à la maison de retraite de Villefagnan.

Suzanne, Nicole et Raymonde sont présentes.

Aujourd'hui le débat se développe au sujet des monuments et nous faisons une petite révision "scolaire", de l'Egypte antique à la Grèce pour arriver en France et citer les noms de nos magnifiques cathédrales ainsi que le génie des Bâtisseurs de ces extraordinaires édifices.

L'Egypte, évidemment nous amène à parler de Champollion, 

Jean-François Champollion est né à Figeac dans le Lot le 23 décembre 1790.

Dès ses 17 ans, il partage son temps entre le Collège de France et l'École des Langues Orientales. Très vite, il travaille sur l'inscription de la pierre de Rosette et dépouille des centaines de documents. Sa connaissance des écritures et des langues anciennes acquise depuis son adolescence et sa persévérance hors du commun lui permettent de parvenir au but de sa vie : déchiffrer le mystère des hiéroglyphes.

Puis nous parlons des personnes célèbres du Poitou Charentes.

Samuel De Champlain, né le 13 août 1574 à Brouage; Agrippa d'Aubigné, né en 1552 à Pons;  Mme De Maintenon, née à Niort le 27 novembre 1635; Pierre Loti, né le 14 janvier 1850 à Rochefort; François Mitterrand, né le 26 octobre 1916 à Jarnac; Bernard Giraudeau, né le 18 juin 1947 à La Rochelle; Colette Besson, née le 7 avril 1946 à St Georges De Didonne. Nous avons  cité les noms de Colbert, Vauban, Richelieu, Jeanne d'Albret, et aussi de personnes qui ne sont pas nées en Poitou Charentes mais qui ont laissé des traces de leur passage dans notre région. Nous en avons bien sur oublié, mais il est 18h30 et nous devons nous quitter car le repas est servi.....

undi 30 avril 2018

5ème rendez-vous à la maison de retraite de Villefagnan.

Aujourd'hui, cinq personnes sont au rendez-vous. Jeannine, Suzanne, Nicole, Gilberte et Raymonde.

Ces Dames sont toujours aussi enchantées de participer à ces discussions.

Les sujets sont variés, les oiseaux qui arrivent avec le printemps, la télévision et le goût de chacune pour les feuilletons ou les reportages, les documentaires, l'histoire ou bien encore les voyages, ce qui m'amène à retracer certains de mes différents périples que j'ai choisi de faire avec mon sac sur le dos, en Afrique ou en Asie du sud-est, mes émotions, mes rencontres multiples, des anecdotes.

Le débat se dirige sur les relations humaines, la misère, la souffrance, la tolérance et l'intolérance, l'égalité et les inégalités. La reconnaissance dans le sourire ou le regard des personnes à qui j'ai donné un peu d'argent dans un soucis de partage, d'entraide et de solidarité. Puis la comparaison est faite entre regarder derrière un écran et vivre les évènements. Ces sujets sont tellement passionnants que les paroles des résidentes sont intarissables.

La séance qui devait se terminer à 17 h, se poursuit, puis une personne nous quitte, puis une autre et enfin, Raymonde qui est passionnée, continue le dialogue et quand elle décide de partir car il est tard, me demande de la raccompagner car elle ne voit presque plus. Nous nous dirigeons vers le réfectoire où tous les résidents sont à table et la soupe servie. Il est 18h40 et nous n'avons pas vu l'après midi passer tant les participantes m'ont dit avec un tel enthousiasme avoir apprécié la séance et remerciée du bien-être que ces échanges leur procurent.

×